Le Parc des Arts : un tiers-lieu qui prend racine dans le territoire

Depuis fin 2015, l’équipe du Prunier Sauvage porte l’idée de la création d’un tiers lieu culturel aux abords du quartier Mistral : le Parc des Arts.

Un pôle de création pour les arts du cirque et les arts sur l’espace public, mais aussi un lieu de vie et de travail où l’on mange, partage, construit, crée. Un lieu aux multiples usages, qui relie l’art et le sport, la nature et la ville, le social et l’économie créative.

Le Parc des Arts se conçoit comme un environnement naturel où se croisent et dialoguent habitants du quartier et d’ailleurs, artistes professionnels et amateurs, acteurs du champ culturel, de l’économie sociale et solidaire et de l’artisanat.

 

Un projet résolument collaboratif et participatif

Le Parc des Arts est d’abord collaboratif. Il est imaginé et rêvé par toutes celles et tous ceux qui souhaitent contribuer à un projet novateur à l’échelle du département isérois, pour répondre aux besoins structurels des acteurs des arts du cirque et des arts sur l’espace public. Il émane d’une réflexion menée avec des artistes, des habitants du quartier et du reste de l’agglomération, des architectes et urbanistes, des partenaires culturels et associatifs, des professionnels de la restauration, des scénographes et constructeurs.

Cela représente plus d’une cinquantaine de personnes qui rêvent, élaborent et mettent en œuvre un projet à haute teneur citoyenne.

TOUT AU LONG DE L’ANNÉE DES TEMPS D’ÉCHANGES, DE RENCONTRES, DE CO-CONSTRUCTION DU PROJET SONT ORGANISÉS AU PRUNIER SAUVAGE ET AU PARC BACHELARD : LES APÉRO-CHANTIERS.

Si vous souhaitez participez à l’aventure, vous informer, n’hésitez pas à nous rejoindre lors des Apéro-Chantiers. Des rendez-vous conviviaux et ouverts à toutes et à tous qui ont lieu une fois par mois. Notez les prochaines dates :

Le 3 février à 17h30 : Vie du Parc des arts – contenu (usages, pratiques), pistes de gouvernance
Le 9 mars à 17h30 : Besoins et mode de fonctionnement – Confirmation du mode de gouvernance et définition des aspects techniques
Le 6 avril à 17h30 (Reporté) : Aspect du Parc des arts – Proposition architecturale
 
N’hésitez pas à vous inscrire par mail à infos@lepruniersauvage.com.

 

Un environnement naturel où l’on se croisent et dialoguent

Le PARC DES ARTS  se conçoit comme un environnement naturel où se croisent et dialoguent habitants du quartier et d’ailleurs, artistes professionnels et amateurs, acteurs du champ culturel, de l’économie sociale et solidaire et de l’artisanat.

Il relie l’art et le sport, la nature et la ville, le social et l’économie créative. Il constitue une autre façon d’envisager les politiques culturelles et artistiques, en faisant circuler et dialoguer les publics, les usages et les esthétiques. Un endroit décalé, poétique et politique, surprenant et convivial, où se vit et se crée l’art au quotidien, pour l’espace public.

Avec ses trois pôles (vie & activités, création & pratiques du cirque, activités plein air & détente), le PARC DES ARTS développe une dynamique créative, rayonnante et inédite sur un quartier prioritaire à Grenoble. Un véritable bouillonnement créatif, avec des espaces ouverts, chaleureux dans un parc labellisé « éco-jardin ». 

Les nouveaux aménagements imaginés autour des deux espaces existants que sont le Prunier Sauvage et le Théâtre de verdure, seront les plus écologiques possible et intégrés dans leur environnement.

Bois, terre ou matériaux recyclés, tels que des containers, sont les pistes suivies pour la construction de ces nouvelles structures qui apporteront une touche originale dans cet environnement naturel, au cœur de l’agglomération grenobloise.