Le processus est en cours, petit à petit le Parc des Champs Elysées (dit parc Bachelard) se transforme en « Parc des Arts ».

Voilà maintenant plusieurs années qu’une réflexion est menée par l’équipe du Prunier Sauvage autour de la question de la place des arts dans l’espace public. Le Parc des Arts est un projet ambitieux, innovant, à la fois ancré dans le territoire et rayonnant. Il est envisagé comme un pôle artistique, un lieu de création, de diffusion de spectacles vivants, un pôle ressources dans le domaine des arts de la rue, des arts forains et circassiens. Il est aussi un lieu de vie artistique bouillonnant où se côtoient les artistes et usagers de l’espace public.

Concrètement, le projet du Parc des Arts est un aménagement de plusieurs pôles intégrés dans l’environnement du parc dont, un pôle création (résidence, diffusion), un pôle ressources (espace de co-working, bibliothèque, mise en réseau et formations), un espace de restauration une piste de danse en plein air, et bien d’autres surprises.

Le Prunier Sauvage et ses partenaires proposent une préfiguration du Parc des Arts qui commence au printemps et se prolongera jusqu’en automne. L’inauguration du Théâtre de Verdure est le top départ de ce projet qui donne à l’art une autre dimension. Il n’est plus un objet lointain et inaccessible, il est vivant et s’inscrit dans le quotidien… Il s’exprime à l’air libre !

 


 

Le projet est proposé par l’équipe du Prunier Sauvage composée de professionnels et de citoyens bénévoles. Il fédère un noyau d’une vingtaine de citoyens, artistes, habitants du territoire ou non, architectes, scénographe issus de toute l’agglomération. Ceux-ci amènent leurs compétences et donnent de leur temps pour construire ce projet qui se développe autour de l’idée de la culture comme facteur important de « vivre ensemble », et de l’urgence de faire les choses autrement. Ce groupe de pilotage se réunit en plénière une fois par mois et en coordinations par petits groupes de thématiques.

Le projet :

Le PARC DES ARTS est envisagé comme un pôle artistique, un projet culturel structurant et rayonnant sur un territoire spécifique. Il répond à un double questionnement, d’abord sur la place et la valorisation de l’art dans l’espace public, dans nos usages. Ensuite, le projet aborde de manière totalement novatrice les politiques de démocratie culturelle en faisant naître un véritable dialogue entre créateurs et citoyens. Il répond concrètement aux attentes en matière de droits culturels, conformément à la loi Notre.

L’art n’est plus un objet lointain et inaccessible, il est vivant et s’inscrit dans le quotidien. Il s’exprime à l’air libre !

Il ne s’agit plus seulement pour le public de pousser la porte d’une salle, de se mettre dans la posture du spectateur « consommateur », il est acteur et sujet d’une dynamique créative.

Les maîtres mots du PARC DES ARTS sont « circulation », « dialogue », et « mutualisation ». Circulation et dialogue entre les artistes et les usagers, entre publics (du quartier, de la ville et de l’agglomération), dialogue aussi entre les arts (art de rue, danse, théâtre, musique), et entre pratiques (amateurs et professionnels). La mutualisation avec la mise en commun des forces, des moyens et des compétences des différents partenaires du projet.

Le PARC DES ARTS est envisagé comme un lieu d’expérimentation. C’est un lieu de création, de diffusion de spectacles vivants sur le territoire mais aussi sur tout le reste de l’agglomération, un pôle ressources dans le domaine des arts de la rue, des arts forains et circassiens. Un lieu de vie artistique bouillonnant où se côtoient artistes et usagers de l’espace public.

Le PARC DES ARTS est destiné à s’inscrire dans le réseau IN SITU, réseau européen pour la création artistique en espace public. Une prise de contact a aussi eu lieu avec la Fédération des arts de la rue qui s’intéresse à l’évolution du projet et se dit prête à accompagner et l’intégrer dans le réseau.

Concrètement, le PARC DES ARTS est un aménagement de plusieurs pôles intégrés dans leur environnement, imaginés en collaboration entre des artistes, des paysagistes et des architectes  afin de donner au parc une véritable identité, poétique et surréaliste qui confère au projet une source d’attrait et de curiosité.             

Bientôt plus d'informations